1871. "Mes poumons se gonflent, des battements lointains résonnent aux oreilles... Un cœur, puis vingt, puis cent, puis des milliers voient le sang affluer et refluer, la pompe est amorcée. Pour la première fois est acclamée La Commune de Paris."

La Commune personnifiée dans un univers contemporain se raconte, avec ses doutes, ses élans, ses peurs, sa confiance et sa colère. C'est à travers cette page méconnue de notre histoire que nous voulons mettre en avant une parole d'aujourd'hui.

  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
  • J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...

Ecriture : Xavière Mettery
Jeu : Laetitia Fourrichon
Mise en scène : Véro Chabarot
Lumière et scénographie : Tony Jeanjean
Création sonore : Antoine Quenet-Renaud
Costumes : Carole Moreau
Voix : Véro Chabarot, Julien Girard, Tony Jeanjean, Yolande Jeanjean, Xavière Mettery, Bryan Polach
Visuel : Yann Millet

Avec le soutien des Terres du Haut Berry et du Théâtre de La Carrosserie Mesnier.

Crédit photographique : Lisa Derevyska

J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte...
Partager :