Ecriture : Xavière Mettery

Jeu : Laetitia Fourrichon

Mise en scène : Véro Chabarot

Lumière et scénographie : Tony Jeanjean

Création sonore : Antoine Quenet-Renaud

Costumes : Carole Moreau

Voix off : Véro Chabarot, Julien Girard, Tony Jeanjean, Yolande Jeanjean, Xavière Mettery et Bryan Polach

Visuel : Yann Millet (lynxcommunication.fr)


1871

"Mes poumons se gonflent, des battements lointains résonnent aux oreilles... Un cœur, puis vingt, puis cent, puis des milliers voient le sang affluer et refluer, la pompe est amorcée. Pour la première fois est acclamée La Commune de Paris."

La Commune personnifiée dans un univers contemporain se raconte, avec ses doutes, ses élans, ses peurs, sa confiance et sa colère. c'est à travers cette page méconnue de notre histoire que nous voulons mettre en avant une parole d'aujourd'hui.


Création 2016-2017 soutenue par la Région Centre-Val de Loire dans le cadre du PACT avec la Communauté de communes Terres du Haut Berry et par le Théâtre de la Carrosserie Mesnier à Saint Amand Montrond.


Photographies réalisées  en décembre 2016 et octobre 2017  //  Crédit  : Lisa Derevycka - http://www.lisa-photographe.com/


Bibliographie

Lectures autour de la Commune de Paris de 1871

  • Encyclopédie 5 volumes ­;  La Grande Histoire de la Commune , Georges Soria
  • Histoire de la Commune de 1871, Prosper­-Olivier Lissagaray
  • La Commune, Histoire et souvenirs, Louise Michel
  • Mémoires de Louise Michel écrits par elle­-même, Louise Michel
  • L'ère nouvelle, Louise Michel
  • Prise de possession, Louise Michel
  • Le roman de Louise, Henri Gougaud
  • La Commune de Paris par ceux qui l'ont vécue, Laure Godineau
  • Le banquet des affamés, Didier Daeninckx
  • Notes pour servir à l'histoire de la Commune de Paris, Jules Andrieu
  • Souvenirs d'un révolutionnaire, Gustave Lefrançais
  • Bandes­dessinées ­; Le Cri du Peuple, Jacques Tardi et Jean Vautrin

- Les canons du 18 mars

- L'espoir assassiné

- Les heures sanglantes

- Le testament des ruines

  • Bandes ­dessinées ; Communardes !, Wilfrid Lupano,

- Les éléphants rouges, dessinée par Lucy Mazel

- L'aristocrate fantôme, dessinée par Anthony Jean

- Nous ne dirons rien de leurs femelles, dessinée par Xavier Fourquemin


La presse

 

Une émouvante sortie de résidence.

Le Berry Républicain, avril 2017

 

Laetitia Fourrichon évolue sous l'oeil expert mais aussi généreux et imaginatif de Véro Chabarot. Un carré d'as jeune à souhait, pour réhabiliter avec vigueur la Commune de Paris. J'ai encore dans l'oreille la voix chaude de Laetitia, vivante au possible.

Dix-Huit, juin 2017

 

Elle gît au sol, enveloppée d'une lumière rouge sang. Mais elle n'est pas morte. Non. La preuve : lorsque cessent les battements de son coeur, ce sont les miens que j'entends. Fort. Ils prennent le relais... Et c'est ainsi que vit depuis 150 ans l'esprit de la Commune de  Paris : dans le coeur de ceux qui croient que se révolter est nécessaire. Elle vit dans le coeur de Léti, allongée sur la scène et de celui de Tony, l'illuminant avec un projecteur rouge. Tous deux forment la compagnie Oh ! z'arts etc... , basée à Henrichemont, et ont choisi la Commune de Paris comme sujet de leur nouveau spectacle. J'ai la couleur des cerises et je ne suis pas morte. Edifiant. (Re)Bonds, web magazine, août 2017.

 

Paroles de spectateurs

 

Un texte puissant et une magnifique comédienne. Bravo !

Anonyme, octobre 2017

 

Nous ne sommes pas morts non plus... Grâce à vous !

Danilo, octobre 2017

 

Un spectacle à ne pas rater dès qu'il pointera le bout de son nez !

Dominique L., mai 2017